Rue Passerat

Cet ensemble remarquable de maisons à pans de bois du XVème et du XVIème siècles à ferme d'avant corps reflète parfaitement l'atmosphère des maisons troyennes de l'époque.

La première maison de la rue renferme les vestiges d'une ancienne construction domestique à pans de bois; il s'agit d'un ancien rang de maisons collégiales. En effet, un de ses premiers occupants fut un évêque. L'orientation des poutres et des solives indique que la véritable façade de cette maison donnait sur le canal, le bâtiment de gauche accolé étant récent. Lors de la restauration de cette maison en 1987, la découverte d'une façade gothique à pans de bois et hourdis de bois sur le pignon côté jardin laisse penser à une ancienne façade équipée d'une coursive et d'un escalier pour accéder aux étages. Aujourd'hui, il ne reste que 7 à 8 façades de ce type en France. Ce type de façades gothiques se rapprochent des constructions appelées 'halls" que l'on retrouve en Angletrerre à la même époque. Cette façade permet également de dater la maison du XVème siècle ( 1472 pour cette maison) puisque ce genre de façade ne sera plus construit au XVIème siècle.
Cette maison présente un rez-de-chaussée en briques réhaussées de carreaux vernissés et un premier étage en essentes de bois qui protège la maison des intempéries.

La seconde maison de la rue se compose de trois pignons en pans de bois et hourdis de briques et d'un remarquable portail en bois (plus récent). La restauration de 1977 a permis de mettre au jour un ensemble de trois cheminées alors enfermées dans les cloisons ainsi que des fenêtres représentatives du XVIème siècle qui étaient jusque là obstruées.

Plan