Le Mortier d'Or

( 33 rue des Quinze Vingt / 10 ruelle des chats )

La cour du mortier d'Or est un passage qui menait à deux ensembles de bâtiments construits après l'incendie de 1524. Des caves antérieures à l'incendie de 1524 sont situées sous les bâtiments.
La maison du côté de la rue des Quinze vingt appartenait, d'après Charles Fichot, à une personne illustre de l'armée en raison du nombre d'attributs militaires figurant dans l'ornementation de la cour. Au milieu du XIXème siècle, cette maison abrita le pensionnat de Melle Cécile Aubry; au XXème siècle une imprimerie puis une coopérative de coiffeurs. Ce remarquable ensemble de maisons, appelé hôtel de Marisy autrefois, appartient depuis 1974 à la ville de Troyes qui l'a rebaptisé "Mortier d'Or", ancien nom de la rue des Quinze vingt.

Une magnifique porte sculptée encadre le couloir menant à la ruelle des Chats. Les ornementations de style Renaissance laissent voir un travail remarquable sur bois.

Cet hôtel a fait l'objet de restaurations en 1981 par messieurs Thomassin et Valentin. Tous les pans de bois ont été démontés, nettoyés, puis remontés de la même manière que les ouvriers de l'époque. Cette restauration reste un symbole à Troyes puisqu'elle a appliqué les connaissances du XVIème siècle dans les règles de l'art.

Plan